Bien accorder les mets avec les vins, c’est l’un des principes de base de l’œnologie. La plupart des blogs de vins en font leur sujet phare. De même les œnologues et les restaurateurs y mettent un soin particulier. Ici, il n’est nullement question de hasard. De ce fait, accorder les mets avec les vins demande un soin particulier. Vous n’avez aucune connaissance du sujet et vous vous demandez comment procéder pour un résultat impeccable ? Lisez ce contenu.

Accords mets et vins : qu’est-ce que c’est ?

Comme le mot l’indique, il s’agit simplement de créer un équilibre de saveurs entre le plat servi et le vin qui l’accompagne. De ce fait, l’accord n’est réussi que lorsque les sensations produites par le repas et le vin s’harmonisent pour le plaisir de votre palais. Le but est d’avoir un résultat qu’il aurait été impossible d’obtenir en prenant vin et repas comme deux entités séparées. Les deux sont complémentaires. Pour cela, le résultat est excellent lorsque l’association est réussie.

L’équilibre entre le vin et le plat

Pour commencer, gardez à l’esprit que les produits maritimes (poisson et fruits de mer) s’accordent en général avec du vin blanc. Pour ce qui est de la viande par contre, le vin rouge est le meilleur accompagnement possible. Toutefois, il n’est pas exclu d’aller à l’encontre de ces règles. Le tout est de respecter une autre règle toute simple : le caractère du vin s’accorde toujours avec celui du met servi. Pour un repas léger, il faut un vin léger.

Vous devez donc à tout prix éviter de servir un vin raffiné et très expressif pour accompagner un repas léger. En procédant ainsi, le goût du repas laisse la place à celui du vin. L’équilibre recherché n’est donc plus respecté.

L’ordre des vins pour le repas

Lorsque vous recevez des convives, vous avez souvent beaucoup de vins à disposition. Ici, il ne suffit pas de veiller à l’équilibre entre plat et vins. Il faut également s’assurer que les vins se succèdent de façon judicieuse à votre table. Le but est de veiller à ce que les papilles gustatives de vos invités soient réceptives du début jusqu'à la fin du repas. On évitera donc le vin sec pour accompagner l’apéritif. Le vin mousseux est le plus adapté pour titiller le palais. Réservez plutôt votre vin sec pour accompagner une entrée comme un hors-d’œuvre.

Ensuite, optez pour un vin blanc ou rosé pour accompagner les plats de résistances. Vous pourrez alors terminer par un vin moelleux. Mais attention ! Il est vrai que les vins servis doivent suivre une certaine chronologie. Cependant, ce n’est pas une raison pour négliger la succession des mets. Les plats et vins qui précèdent doivent tenir compte de ceux qui vont suivre.

Par ailleurs, il faut veiller à ce que les mets et les vins servis ne se concurrencent pas. Ils doivent au contraire se mettre en valeur. De ce fait, un vin parfumé ne peut être servi pour accompagner un plat parfumé.

Vous voilà désormais bien équipé pour réussir vos accords entre vins et mets. Si vous aviez du mal à y arriver, vous y prendrez désormais du plaisir en suivant ces conseils. N’hésitez donc pas à faire honneur à vos papilles gustatives et à celles de vos convives.